letransfertpellicule

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Envoyer

Enlever les poils disgracieux

Lors d'une capture, il arrive souvent qu'une poussière se loge au bord de la fenêtre de projection et y reste plus ou moins longtemps selon le temps de réaction de l'opérateur...
Il arrive aussi que ces poils soient présents dès la prise de vue, dans le cas d'une caméra mal entretenue.

Pour y remédier, j'ai esayé avec un certain succès le filtre Delogo ( http:/neuron2.net/delogo132/delogo.html ), normalement prévu pour retirer un logo de chaîne sur un clip. Vous trouverez un exemple ci-dessous, grâce à l'involontaire complicité de Jean-Claude, auteur du clip.
( pour faciliter le visionage des clips ci dessous, il vaut mieux les télécharger sur votre ordinateur. clic droit sur le lien  et "enregistrer la cible du lien sous" ).

Le clip original : http:/gaselvideo.free.fr/Videos/Poils/super8c.mpg

Le clip corrigé : http:/gaselvideo.free.fr/Videos/Poils/Masquage%20de%20poill.avi

La méthode est la suivante :
  • Dans VirtualDub, charger le filtre Delogo
    :


  • Utiliser le bouton "Show preview" pour choisir une image où le poil se détache bien de l'environnement :
    Cliquer sur "Save frame" au bout de la ligne "Analyse" et enregistrer l'image qu format BitMap.
  • Ouvrir l'image avec Paint et masquer entièrement le poil avec du rouge (RVB 255,0,0). Ne pas hésiter à déborder assez largement :



  • Charger cette image dans Delogo avec le bouton "Load" en face de la ligne "Repair"
  • On peut ajuster la correctiion avec les curseurs du filtre, notamment "Power"

Dommage que le filtre s'accomode assez mal des bords noirs de l'image. Si on veut l'utiliser, il vaut mieux que l'image occupe toute la surface de la vidéo.
Merci à saby sur le site Déclic Vidéo, pour m'avoir donné envie de refaire des essais avec ce filtre. Mes premières tentatives n'avaient pas été concluantes, car effectuées sur des poussières trop "agitées".

 

 

[Edit Gargamel, 06/03/10]

Application de DeLogo en série

Le procédé décrit ci-dessus peut fort bien s'appliquer de façon répétée (une centaine de fois sans problème!) sur une même séquence vidéo à nettoyer en une passe.

En effet, si cette séquence a une importance particulière, plutôt que de l'amputer de ses images tachées (ce qui nuit à la régularité d'un travelling, entre autres), on peut essayer de réparer les images fautives avec DeLogo... et beaucoup de patience.
Les vieux films Kodachrome, notamment, ont ici et là des "taches d'huile" vertes, qui en général se gommeront facilement.

En préalable: mieux vaut ne pas utiliser d'autres filtres VirtualDub lors de cette passe.
- Ne pas appliquer de Flip.
- Ne rien supprimer au passage (sous peine de modifier la numérotation des images, et voir les corrections s'appliquer à d'autres images que celles prévues)

* Procédant dans l'ordre de défilement des images, on commence par corriger comme décrit ci-dessus la ou les première(s) tache(s) des images... disons un petit "poil" sur les images 12 et 13.
L'image où le "poil" est le plus net (par ex. "12.BMP") est capturée (soit dans le même dossier que l'AVI traité, soit dans un fichier dédié, créé à volonté), de même l'image masquée ("12a.BMP", dans ce même dossier). Si la correction est satisfaisante, on ferme DeLogo, OK.

* On cherche le défaut suivant, disons une "goutte d'huile" bien verte aux images ... 112-113: retour à Video/Filters/Add... réouverture d'un NOUVEAU DeLogo. On procède exactement comme pour le "poil" précédent: correction puis fermeture de DeLogo, OK.

* Etc... Video/Filters/Add... permet d'ouvrir autant de DeLogo successifs que voulu, chacun effectuant la correction d'une image ou d'un groupe d'images donnés.
On se retrouve finalement, dans le panel des Filtres Video de VirtualDub, avec N (plus 100, sans pb) filtres DeLogo les uns au-dessus des autres: celui des images 12-13, puis celui des images 112-113 (dans notre exemple), etc., le plus récent en bas.

* Mieux vaut travailler en non-compressé à ce stade, et par sécurité exporter de temps en temps le travail (afin de ne pas tout perdre par une fausse manoeuvre). Puis on rouvre l'AVI intermédiaire, pour poursuivre avec la série de corrections suivantes.

* Par la suite, ne pas oublier de purger le dossier des BMP, car leur collection pèse lourd.

Travail de bénédictin, qu'il n'est pas question d'envisager pour des dizaines de milliers d'images.- Mais pour une courte séquence qu'on tient à conserver et à valoriser au maximum, DeLogo est un bel outil. Et si, de temps en temps, pour une correction complexe, on n'arrive pas à s'en sortir, restera l'option de suppression pure et simple, mais pour seulement quelques images, lors d'une passe ultérieure.

Bon courage!
 

Visiteurs en ligne

Nous avons 8 invités en ligne

Connexion