letransfertpellicule

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

transfert 16.66is sans pales

Envoyer

ATTENTION, faire un transfert à 16.66is  non synchronisé avec un projecteur démuni de ses pales impose l'utilisation du logiciel P10 ou du logiciel VDUB TAF

J’ai repris le schéma qui permet de comprendre la problématique du transfert des images d’un film dans le flux de la projection avec une vitesse assez constante du projecteur dans le rapport des 1/3 de la vitesse du caméscope de capture en progressif et dans le rapport des 2/3 de la vitesse du caméscope de capture en entrelacé.

Rappelons que les capteurs peuvent travailler en mode PROGRESSIF (image pleine video) ou en mode ENTRELACE  (un trame paire et une trame impaire vidéo entrelacée afin d’obtenir une image fluide à la projection sur téléviseur).

mode PROGRESSIF

Dans le cas  de capture en mode PROGRESSIF sans obturateur du projecteur, on obtient toujours, quelque soit le temps d’exposition, pour 3 images vidéo capturée au moins 1 image entière vidéo bonne pour une image film. On applique alors un  traitement logiciel qui repère et élimine les images doubles et/ou embrouillées à cheval sur 2 images film à raison de 2 sur 3 pour retrouver 1 image vidéo=1 image film.

pour l'explication on va prendre en exemple une vitesse courante pour les APN:

La vitesse de projection doit donc être de :
- capteur à 30 fps soit 30i/s : vitesse du projecteur = 1/3*30=10i/s
- capteur à 60 fps soit 60i/s : vitesse du projecteur = 1/3*60=20i/s.

Cliquer pour agrandir

 

Léon et Saint Oblas ont fait une étude poussée du mode progressif 25i/s pour un camescope que vous pouvez retrouver sur le forum à cette adresse.

Note importante: Il existe aujourd'hui des camescopes HD (haute définition) qui ont des capteurs fonctionnant dans le principe dit Rolling Shutter.
le schéma si dessus ne s'applique plus. Vous pouvez aller lire ces discutions sur le forum :
Le Rolling Shutter n'est pas un Rolling Stone
Le ROLLING SHUTTER, contraines en transfert.
ROLLING GLOBAL / SHUTTER

mode ENTRELACE

La vitesse de projection doit donc être de :
- 2/3 de 25= 16,66 i/s pour la PAL,
- 2/3 de 29,97= 19,98 i/s pour le NTSC.

Ce schéma montre que dans tous les cas :

- quelque soit le déphasage projecteur/caméscope, on a au moins une trame paire vidéo et une trame impaire vidéo parfaite d'une seule image et pour chaque image du film,

- pratiquement une fois sur deux, ces trames sont dans l'ordre inverse sauf dans le cas particulier de mise en phase parfaite,

- les autres trames sont soit a cheval sur 2 images film dites cisaillées ou, en tout ou partie, sur un changement d'image dites embrouillées,.

- dans le cas du transfert sans obturateur, le temps d'exposition de chaque trame est identique ce qui évite le papillottement.

Cliquer pour agrandir


Léon a fait une étude poussée du mode entrelacé 25i/s pour un camescope que vous pouvez retrouver sur le forum à cette adresse.


Il suffira donc, par traitement informatique, d'éliminer les trames imparfaites cisaillées ou embrouillées et de recomposer dans le bon ordre les bonnes trames pour obtenir 1 image vidéo = 1 image film.


Le plugin Getdups sous AviSynth en début de P10JMC réalise parfaitement cette fonction et permet de simplifier le transfert sans un asservissement projecteur/caméscope complexe tout en assurant la meilleure qualité.

 

 

Visiteurs en ligne

Nous avons 10 invités en ligne

Connexion